Soumis par editeur le lun 10/12/2018 - 11:44

L’introduction des nouvelles technologies numériques dans nos sociétés a profondément bouleversé nos habitudes de vie ces dernières décennies.

Les supports numériques et Internet s’avèrent être des outils fabuleux pour qui sait s’en servir. Cependant, de nombreuses personnes, et notamment les plus jeunes en font un usage problématique, autant lié au « contenu » qu’à la « quantité ».

De la tablette « Doudou » au smartphone dont il est impossible de se passer, les écrans se sont fait une place dans le quotidien des tout petits et des ados. Dès leur plus jeune âge, certains enfants sont exposés durant plusieurs heures aux écrans, sans avoir les clés pour comprendre ce qu’ils y voient, ni le déclic pour passer à une autre activité. A l’adolescence, les réseaux sociaux (YouTube, Snapchat, Instagram, Facebook, Twitter, etc.), sont particulièrement prisés tant ils élargissent les possibilités de communication. Cet usage intensif des réseaux sociaux à l’adolescence s’explique par une forte volonté d’intégration et d’appartenance à un groupe de pairs propre à cette période de construction individuelle.

 

Plusieurs études démontrent que :

  • La proportion d’internautes âgés de 12 à 17 ans est de 99% et 91% d’entre eux se connectent quotidiennement à Internet¹.
  • Le nombre d’heures passées devant les différents écrans au cours de la journée est en moyenne de 5,8 heures à 11 ans et de 8,4 heures à 15 ans².
  • Les 9-10 ans et les 11-12 ans sont respectivement 26% et 52% à être inscrits sur les réseaux sociaux alors même qu’ils sont interdits aux moins de 13 ans³.

 

Face à ces usages intensifs et précoces des écrans, il devient impératif de déployer des messages de prévention, en priorité auprès des plus jeunes.

C’est dans ce cadre que la SMEREP CARE FACTORY a développé deux actions de prévention et de promotion de la santé basées sur une approche positive et valorisante : la cyber-éducation. La première a pour objectif de favoriser une utilisation raisonnée et responsable des écrans chez les collégiens, de les responsabiliser quant aux règles de bon usage et de leur permettre d’agir et de faire des choix éclairés en faveur de leur santé. Une seconde action a été pensée à destination des adultes qui entourent les enfants de 0 à 3 ans afin de les sensibiliser aux risques liés aux écrans, et de favoriser des pratiques alternatives à l’utilisation des écrans par les tout petits.

 

Téléchargez la brochure "Cyber-éducation : connecté et en bonne santé !" à destination des jeunes.

Téléchargez la brochure "Cyber-éducation : se servir des écrans, ça s'apprend !" à destination des adultes.

 

Pour en savoir plus, sur les actions mises en place par la SMEREP CARE FACTORY, cliquez ici.

 

Sources :

¹ Source : CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie). Baromètre du numérique 2018 : Conditions de vie et les Aspirations. 2018.

² Source : OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies). Jeunes et addictions. 2016.

³ Ipsos-Médiamétrie. Les jeunes : nouveaux partenaires de consommation ? Junior connect’. 2016.

Domaine d'action